Du bazar à l'art

Si chaque action que vous accomplissez aujourd'hui avait des conséquences pendant des années, des décennies voire des siècles, quel héritage voudriez-vous laisser ?

En tant que designers, nous sommes à l'âge du « lointain proche », comme le qualifie le Future Laboratory de Londres, où ceux qui veulent faire bouger les choses ne se contentent pas de penser mais agissent. Ils ne considèrent pas seulement la durée de leur propre vie, mais l'impact de ce qu'ils laisseront longtemps après eux, pendant les siècles à venir.

Mais qu'est-ce que cela signifie pour nous concrètement ? Prenons pour exemple le designer d'objets Trent Jansen.


Influence en acte

Designer et anthropologue du design, l’australien Jansen a attiré l'attention au niveau international avec son récent projet interdisciplinaire, multiculturel et collaboratif intitulé « Porosity Kabari » (« déchets poreux »). Mis en place sur trois semaines dans le marché aux puces Mumbai Chor Bazaar, le projet consistait pour Jansen à faire un pas de côté, à sortir de ce qu'il avait appris et de sa pratique habituelle, pour s'immerger dans le relatif chaos de la culture indienne du recyclage des déchets.

Uniquement avec des matériaux et des procédés de fabrication trouvés au bazar, Jansen s'est fixé pour tâche d'adopter une méthode de design entièrement nouvelle, basée sur l'expérimentation et la conversation avec les commerçants et les artisans du marché.

Le rythme trépidant du marché, l'esprit de survie qui palpite dans le coeur, la tête et les mains des vendeurs, et la philosophie du Jugaad (« faites de votre mieux avec ce que vous avez ») ont obligé Jansen à remettre en question tous les principes et les pratiques du design qu'il connaissait.

« Tandis que le reste du monde se débat avec les conséquences environnementales de l'obsolescence programmée et de la consommation jetable, l'Inde est un pays où l'ingéniosité fait partie du quotidien », explique-t-il.

En se rendant chaque jour au bazar, Jansen et ses collaborateurs ont observé et réagi en élaborant de nouvelles idées et en improvisant de nouvelles formes, techniques et matériaux basés sur des découvertes spontanées et accidentelles.

« Comment une chose peut-elle devenir autre chose ?, interroge Jansen. C'est l'essence du design durable dans une société précaire comme l'Inde − une société sans les protections sociales habituelles des pays développés, une société où la survie de chaque individu dépend de sa capacité à être créatif et ingénieux.

Si chacune de vos actions pouvait avoir un impact sur des années, des décennies, ou même des siècles, quel héritage souhaiteriez-vous transmettre ?

C'est dans ces bazars que de nombreux objets utiles acquièrent une deuxième vie − des panneaux automobiles sont transformés en cuisinières et de vieux vêtements servent à confectionner des tapis pour les charmeurs de serpents. »

Les résultats de Porosity Kabari sont riches et variés. L’oeuvre finale de Jansen, Dropping a Kumhar Wala Mudka, (« Laisser tomber une mudka de Kumhar Wala », un hommage au Laisser tomber une urne de la dynastie Han d'Ai Wei Wei) célèbre le travail de Kumhar Wala (potier) − l'un des plus talentueux potiers du monde, mais aussi un membre de l'une des plus basses castes en Inde. L’oeuvre Work in Progress for Better Tomorrow d'Ishan Khosla, l'un de ses collaborateurs et artiste, est un banc en construction qui symbolise, par sa forme et sa structure, un pays où le travail semble toujours « in progress ». Quant à 1: √2 CHARPAI FOR MUMBAI de l'artiste et architecte Richard Goodwin, il s'agit d'une oeuvre qui combine le scooter à moteur classique et le lit indien dit charpai.

La palette de matériaux exotiques, couplée avec une observation rapide, une improvisation libre et des résultats spontanés, constituent une célébration du Jugaad. «La transformation radicale à son summum», commente Jansen.

C'est un voyage socioculturel dans l'univers du design qui a laissé une marque indélébile sur Jansen et ses collaborateurs. Et, au cours du processus, une communauté internationale de designers s'est mise à réfléchir sur des approches du design plus ingénieuses et durables. Un héritage en soi.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur trentjansen.com/projects.

Articles associés