Aménager la liberté : Le nouveau siège social de Philips à Hambourg

L’innovation passe inévitablement par le changement. Entreprendre une telle aventure et faire du changement un succès demande de l’audace, de la détermination et une nouvelle façon de penser, de la part de tous les acteurs. 

C’est le défi que Philips DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) a dû relever en planifiant la relocalisation de son siège dans le nord de Hambourg, en Allemagne.

L’entreprise visait avant tout une transition en douceur entre le traditionnel et le moderne. Au cours de la décennie précédente, elle avait occupé deux tours de bureaux classiques de 16 étages, où l’on trouvait de petits bureaux individuels à cloisons. Les nouveaux locaux, au contraire, présentaient un aménagement innovateur et non délimité, avec divers espaces ouverts et multifonctionnels. 

Certaines nouveautés comme le modèle de partage de bureaux, qui élimine les postes de travail fixes et privilégie les grands espaces ouverts pour le travail collaboratif, ont d’abord été accueillies avec réserve, surtout en raison de l’acoustique ainsi créée et de l’absence d’espace pour s’isoler et se concentrer. 

Avec l’architecte Kim Mark Bosbin (de la firme Seel Bobsin Partner) et d’autres partenaires, dont Interface, Philips s’est donc attaquée à ces problèmes et a proposé un environnement de travail avant-gardiste, attrayant et des plus modernes qui favorise le bien-être des employés et la collaboration. Par ailleurs, le design de chaque étage, reposant sur des thèmes propres à Hambourg, joue aussi un rôle central dans le renforcement du sentiment d’appartenance du personnel.

« Tous les bureaux de Philips ont une forte couleur régionale, explique Kim Marc Bobsin. On jouissait d’une assez bonne liberté pour le design. »

L’agencement de couleurs, l’ameublement et la décoration de chacun des six étages reflètent un endroit ou un thème important de cette ville hanséatique. Par exemple, le premier étage a pour thème « la ville sur l’eau »; le bleu y prédomine donc, et les goélands et les chaises de plage traditionnelles en osier donnent au lieu une atmosphère maritime.

D’autres étages mettent en valeur des aspects culturels de Hambourg comme le quartier autour de Reeperbahn et sa vie nocturne, ou encore les parcs de la ville. On y trouve autant des espaces pour le travail d’équipe que des coins paisibles à l’atmosphère détendue – à l’image de la ville elle-même. Cette forte teneur régionale, où les repères locaux suscitent un sentiment de familiarité, crée aussi un lien entre les employés et les nouveaux bureaux.

Les employés ont aussi participé de façon importante à l’élaboration des nouveaux espaces. En tout, 25 équipes de projet ont pris part activement à l’étape de planification et ont présenté des idées et des exigences précises.

« Les gens étaient extrêmement intéressés et ont participé à fond, confirme Kim Marc Bobsin. Beaucoup d’idées d’employés ont été intégrées au design de ce qui est devenu les espaces de retrait, au centre de chaque étage en forme de T. »

De plus, des événements informels et des séances de questions ont permis de mener le projet de manière transparente, et les plans à jour étaient accessibles en tout temps sur un site Web créé à cet effet. Comme ils participaient au processus de changement, les employés ont pu se familiariser avec les nouveaux espaces, ce qui a permis de dissiper leurs appréhensions.

Les revêtements de plancher modulaires d’Interface ont servi de base au design des nouveaux bureaux à aire ouverte. À Interface, nous travaillons à créer des espaces positifs (+Positive spaces) et croyons que le design d’un lieu devrait améliorer le bien-être, la productivité et la créativité de ses utilisateurs. Pour Philips, un design positif reposait sur l’aménagement d’un espace qui inspirerait les employés et laisserait libre cours aux différentes façons de travailler et d’évoluer dans l’édifice.

Sur les six étages, la collection de carreaux de tapis Equilibrium d’Interface a été intégrée aux agencements de couleurs grâce au travail de Philips et des designers d’Interface, qui ont imaginé de nouvelles couleurs sur mesure pour le revêtement. La disposition des couleurs facilite l’orientation dans l’édifice, et la délimitation subtile des zones permet aux utilisateurs de se retrouver de manière intuitive et de reconnaître les aires selon leur utilisation, comme les espaces de retrait où ils peuvent s’isoler.

En plus de leur apport indéniable au design général, les revêtements de plancher d’Interface favorisent l’acoustique. Grâce à leur grande capacité d’absorption et à leurs endos acoustiques SONE®, les produits Equilibrium respectent les critères acoustiques rigoureux propres à un revêtement de plancher multifonctionnel. De plus, leur modularité ouvre la voie à un design flexible et adapté pour les espaces de bureaux.

Les employés de Philips peuvent maintenant choisir le contexte optimal en fonction de leur projet, qu’il s’agisse d’un espace de travail ouvert, d’un espace de retrait ou d’une salle de réunion paisible.

Dorénavant, on trouve dans les nouveaux bureaux de Philips des espaces fonctionnels, innovateurs et inspirants, aménagés en fonction des employés. Cette approche globale du design représente un pas de plus vers le monde professionnel de demain. 

Tous les articles