La nature dans l’espace

Les perspectives individuelles de la « beauté de la nature » sont nombreuses. Nous avons nos propres expériences de l’esthétique et notre façon de réagir devant les éléments du monde naturel, mais les études scientifiques prouvent que nous avons tous un besoin psychologique et physiologique fondamental de sentir régulièrement que nous en faisons partie. Nous ressentons le besoin de communier avec la nature. Selon les 14 modèles de conception biophilique de Terrapin Bright Green, la nature dans l’espace prend en considération les volets du design qui nous procurent un lien physique direct avec la nature depuis l’intérieur d’un bâtiment. En exploitant le premier des trois groupes de modèles biophiliques dans le design du bureau ou du milieu de travail, nous incorporons de vrais éléments naturels dans notre univers urbain. C’est ce qui nous permet de nous servir de nos cinq sens pour créer un espace expérientiel.

Voici les liens sensoriels que nous avons avec ces éléments naturels, créés surtout par la diversité, le mouvement et les interactions multisensorielles : 

1. Contact visuel avec la nature – Vue rafraîchissante sur des éléments de la nature, des systèmes vivants ou des processus naturels, comme par une fenêtre donnant sur le jardin ou la mer, des plantes en pot, des massifs fleuris, des cours-jardins, des murs végétaux et des toits verts.



2. Contact non visuel avec la nature – Interactions conceptuelles souvent sous-estimées éveillant nos autres sens, soit l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût, pour nous rappeler notre relation avec la nature.



3. Stimulus sensoriels non rythmiques – Riches effets sensoriels de la nature sous forme de mouvement constant mais imprévisible, comme l’oscillation de l’herbe sous l’effet du vent ou des ondulations sur l’eau.



4. Variabilité de la température et des courants d’air – Variations subtiles de température, de taux d’humidité et de courants d’air perceptibles sur la peau et visant à imiter les environnements naturels.



5. Présence d’eau – Voir, entendre ou toucher de l’eau.

6. Éclairage dynamique et diffus – Usage habile de la lumière et de l’ombre pour imiter les conditions d’éclairage ou le rythme circadien qui se produisent dans la nature.



7. Contact avec des systèmes naturels – Conscience des processus naturels tels que le rythme des saisons, ou proximité avec ceux-ci, visant à nous rappeler les processus des écosystèmes en santé.

Articles Connexes