Une lueur d’espoir – Défi Biomimicry Global Design Challenge de la Ray C. Anderson Foundation

Comment mère Nature ferait-elle pour créer une entreprise? Voilà la question qu’a posée Ray Anderson, fondateur d’Interface, en 1994. Une question qui est devenue partie intégrante de la discussion qui allait transformer radicalement l’entreprise. En 2016, cette réflexion guidera la sélection du lauréat du premier prix Ray of Hope, lequel honorera les solutions inspirées du biomimétisme.

Ce prix est complémentaire au défi Biomimicry Global Design Challenge créé en 2015, lequel est aussi commandité par la fondation et l’institut. Découvrez comment ces deux programmes peuvent améliorer la réponse aux enjeux mondiaux.

Discutez et continuez votre lecture sur notre blogue