Est-il possible de déterminer si un produit est « sain »? Voici trois questions cruciales à poser aux fabricants.

L’attention grandissante portée à la norme de construction WELL et l’ajout du colloque d’un jour Materials and Human Health Summit au salon Greenbuild témoignent de l’importance accordée aux effets des matériaux de construction sur la santé. Cependant, malgré sa popularité croissante et l’arrivée d’une foule de nouveaux outils, le virage santé n’en est qu’à ses balbutiements : avec les « listes rouges » simplistes de matériaux de construction à éviter, nous sommes encore loin des évaluations détaillées et transparentes des matériaux. De nombreuses firmes d’architecture et de design aimeraient évaluer l’incidence des matériaux sur la santé, mais elles ne disposent pas de l’expertise technique ni des processus nécessaires pour intégrer ces analyses à tous leurs projets, dont les budgets sont serrés.

 

Je suis souvent invité à donner des conférences sur ce sujet (notamment aux deux colloques Materials and Human Health Summit de Greenbuild), et je présente ici trois questions que les firmes doivent poser aux fabricants afin de déterminer si leurs produits sont « sains ».

Discutez et continuez votre lecture sur notre blogue