Attention : rupture en vue

En mars, Interface, en collaboration avec Nadav Malin de BuildingGreen, a invité un groupe d’architectes œuvrant dans de grandes et de petites entreprises aux États-Unis à se rendre dans la chaude et ensoleillée ville de San Diego. La tâche qui nous attendait était d’étudier les questions suivantes : pourquoi les bâtiments verts ne sont-ils généralement pas considérés comme étant beaux et, inversement, pourquoi les bâtiments les plus attrayants sont-ils souvent peu durables. En quoi consiste un bon design écologique et pourquoi y en a-t-il si peu? Loin des allures habituelles d’un centre de congrès, notre salle de réunion était bordée sur deux côtés de fenêtres allant du plancher au plafond faisant face à la berge et offrait un trottoir de bois couvert comme espace de pause. Alors que nous discutions, le ciel changeait de couleur et les rayons du soleil nous appelaient à l’extérieur après ce long et dur hiver. Notre hôtel était situé sur une île artificielle privée dont l’aménagement paysager rappelait un luxueux paradis de l’Asie du Sud-Est. Malgré l’ironie de la situation, ou peut-être même en raison de celle-ci, les discussions étaient animées, et nous avons traversé les deux jours et demi de rencontres avec énergie. Il s’agissait d’un lieu idéal pour stimuler nos idées collectives sur ce sujet complexe, alors que nous travaillions tous ensemble avec sérieux à éliminer cette rupture.

Discutez et continuez votre lecture sur notre blogue